55 Pan-African Organzations Oppose Sanctions On Niger

7 September 2023 press conference at the Thomas Sankara Center for African Liberation and Unity in Burkina Faso.

Comrades in struggle, fighters for the liberation of Africa, friends of the African peoples,

We, the revolutionary pan-African organizations, raise our voices with unshakeable determination to denounce the inhuman and illegitimate sanctions imposed on Niger by the Economic Community of West African States (ECOWAS) and the Monetary Union of West African States (UEMOA), slavishly orchestrated by the imperialist and exploitative countries that continue to bleed our continent.

Following the military coup in Niger, ECOWAS decided to impose humiliating and illegitimate sanctions on Niger at the end of the Heads of State conference in Abuja on July 30. These sanctions quickly led to rising food prices in the country, reduced electricity supplies, inaccessibility to pharmaceutical products, difficulties in banking transactions, restrictions on the movement of goods and people, and so on. This inhuman situation worsens the plight of populations already suffering from the crisis of governance experienced by our neo-colonial states.

ECOWAS, which has historically cloaked itself in a bulwark of African solidarity, has betrayed the masses by claiming to act in the name of regional stability. In reality, it is acting as an instrument in the service of capitalist interests, which care nothing for the agony of the Niger people. These unjust sanctions aim to do nothing more than stifle resistance and protect the exploiters at the expense of the oppressed.

Savage imperialism has infiltrated our institutions, corrupting leaders who sell the future of our brothers and sisters for a handful of coins. We say loud and clear that the time has come to break the chains of this economic tyranny. The imperialist countries will not decide our fate, for our destiny is in our own hands, those of a proud and united Africa.

We are launching a resounding call for resistance and disobedience to the diktats of those who feed off our misery. We will no longer tolerate the power games that deprive our continent of its wealth and its right to self-determination. The exploiters will tremble before the collective strength of the African people.

This is an opportunity for us, as committed pan-African organizations, to salute the active solidarity of the Algerian, Burkinabè, Guinean and Malian authorities with the struggling people of Niger. We invite the peoples of Africa to converge in struggle through mass education for the total liberation and unification of Africa.

To ECOWAS, we demand the abandonment of the intention of military intervention and the immediate lifting of sanctions imposed on Niger, as well as the categorical rejection of foreign interference in our affairs. Our struggle will not be stifled by the underhand tactics of the neo-colonialists. We declare our unwavering support for the people of Niger, who are courageously resisting oppression.

As guardians of the legacy of past struggles, we pledge to build a better future for our continent. We proclaim our commitment to pan-African solidarity and the struggle against all forms of exploitation and oppression. We are worthy heirs of Africa’s freedom fighters, and we will not fail in our sacred duty.

We call on our brothers and sisters, young and old, peasants and workers, students and intellectuals, to stand up and reject oppression in all its forms. Our revolution is non-negotiable. We demand the total liberation of Africa from imperialist rule!

Ouagadougou

September 7, 2023

Thomas Sankara Center for African Liberation and Unity (Burkina Faso)


Compagnons de lutte, combattants de la libération de l’Afrique, ami(e)s des peuples africains 

Nous, les organisations panafricaines révolutionnaires, dressons nos voix avec une détermination inébranlable pour dénoncer les sanctions inhumaines et illégitimes imposées au Niger par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), servilement orchestrées par les pays impérialistes et exploiteurs qui continuent de saigner notre continent.

En effet, à l’issue de la conférence des chefs d’Etats du 30 juillet  dernier à Abuja suite au coup d’Etat militaire intervenu au Niger, la CEDEAO a décidé d’imposer au Niger des sanctions humiliantes et illégitimes. Ces sanctions ont rapidement entraîné la hausse des prix des denrées alimentaires dans le pays, la baisse de la fourniture en courant électrique, l’inaccessibilité aux produits pharmaceutiques, la difficulté des transactions bancaires, la limitation de la circulation des biens et de personnes, etc. Cette situation inhumaine aggrave la situation des populations déjà éprouvées par la crise de la gouvernance que connaissent nos Etats néo colonisés. 

La CEDEAO, qui s’est historiquement couverte d’un rempart de solidarité africaine, a trahi les masses en prétendant agir au nom de la stabilité régionale. En réalité, elle agit comme un instrument au service des intérêts capitalistes qui ne se soucient pas de l’agonie du peuple nigérien. Ces sanctions injustes ne visent rien d’autre qu’à étouffer la résistance et à protéger les exploiteurs au détriment des opprimés.

L’impérialisme sauvage s’est infiltré dans nos institutions, corrompant les dirigeants qui vendent l’avenir de nos frères et sœurs pour une poignée de pièces. Nous disons haut et fort que l’heure est venue de briser les chaînes de cette tyrannie économique. Les pays impérialistes ne décideront pas de notre sort, car notre destin est entre nos mains, celles de l’Afrique unie et fière.

Nous lançons un appel retentissant à la résistance, à la désobéissance face aux diktats de ceux qui se nourrissent de notre misère. Nous ne tolérerons plus ces jeux de pouvoir qui privent notre continent de ses richesses et de son droit à l’autodétermination. Les exploiteurs trembleront devant la force collective du peuple africain.

C’est l’occasion pour nous, en tant qu’organisations panafricaines engagées, de saluer la solidarité agissante des autorités algériennes, burkinabè, guinéennes et maliennes envers le peuple nigérien en lutte. Nous invitons les peuples d’Afrique à une convergence de lutte à travers une éducation des masses pour la libération totale et l’unification de l’Afrique.    

A la CEDEAO, nous exigeons l’abandon de l’intention d’intervention militaire et la levée immédiate des sanctions imposées au Niger, mais aussi le rejet catégorique de l’ingérence étrangère dans nos affaires. Notre lutte ne sera pas étouffée par les tactiques sournoises des néocolonialistes. Nous déclarons notre soutien indéfectible au peuple nigérien, qui résiste courageusement à l’oppression.

En tant que gardiens de l’héritage des luttes passées, nous nous engageons à construire un avenir meilleur pour notre continent. Nous proclamons notre engagement envers la solidarité panafricaine et la lutte contre toute forme d’exploitation et d’oppression. Nous sommes des dignes héritiers des fondateurs de l’Afrique, et nous ne faillirons pas à notre devoir sacré.

Nous appelons nos frères et sœurs, jeunes et vieux, paysans et ouvriers, étudiants et intellectuels, à se tenir debout et à rejeter l’oppression sous toutes ses formes. Notre révolution ne sera pas négociable. Nous exigeons la libération totale de l’Afrique de l’emprise impérialiste !

Fait à Ouagadougou, le jeudi 07 septembre 2023

Le Centre Thomas Sankara pour la libération et l’unité africaine (Burkina Faso)

For revolutionary Pan-African organizations

Burkina Faso

  • Le Cadre deux heure pour nous, deux heures pour Kamita
  • Collectif Burkim-Bii Pour le Renouveau Démocratique 
  • Union des jeunes pour une nouvelle vision
  • Convergence nationale pour la renaissance

Niger

  • Fédération syndicale mondiale du Niger
  • L’Union des syndicats libres des travailleurs du Niger
  • Tous Pour La République

Mali

  • Forum des Organisations de la Société Civile du Mali
  • Mouvement des Sans Voix

Nigeria

  • Movement for African Emancipation
  • Amilcar Cabral Ideological School Movement

Ghana

  • Economic Fighters League
  • Pro-Nkrumah Unity Movement, West Afrika

Senegal

  • Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine

Benin

  • Conseil Général de la Jeunesse Patriotique
  • Union de la Jeunesse Communiste du Bénin

Gambia

  • Gom Sa Bopa Movement

Guinea-Bissau

  • Associação de Jovens Pan-Africanistas e Revolucionários

Democratic Republic of the Congo

  • Mouvement Citoyen BISO PEUPLE
  • Cercle des Pan Africanistes congolais
  • Congo Ubuntu
  • Mouvement des PanAfricanistes pour la libération du Congo et de l’Afrique
  • le populaire de citoyen et du Pan Africanisme
  • Quatrième voie

Kenya

  • Githurai Social Justice Center
  • African Stream

Azania

  • Black House Kollective Soweto

The Americas

  • Left Alliance for National Democracy and Socialism- LANDS (Jamaica) 
  • Troïka Collective (The Americas)
  • Firoze Manji – Daraja Press (Canada)
  • United African Diaspora (Canada)
  • United for Change (Canada) 
  • African Pride Club (US)
  • Lowcountry Action Committee (US) 
  • Black Alliance for Peace- BAP (US)
  • Mass Emphasis Children’s History & Theatre Company (US)

Europe

  • Assata Bibliothèque Activiste (Norway) 
  • ARISE (Norway)
  • Black Liberation Alliance (UK)
  • Aya Afrikan Learning (UK)
  • Stop the Maangamizi: We Charge Genocide/Ecocide Campaign- SMWECGEC (UK)
  • Pan-Afrikan Reparations Youth Forum- PARYF (UK) 
  • Black Power Frankfurt (Germany)
  • Africa United Sports Club (Germany)
  • Migrantifa Mainz (Germany) 
  • Migrantifa NRW(Germany) 
  • l’Association NOUS (France)

International

  • La Ligue Panafricaine – UMOJA
  • Parti révolutionnaire de tous les peuples africains- PRTPA/ All-African People’s Revolutionary Party- A-APRP
  • MAATUBUNTUBUSUAFO-PAGNOCOR, Pan-Afrikan Grassroots Network of
  • Communities of Resistance
  • Mwamko
  • Coalition for the Elimination of Imperialism in Africa